Parc national Gorkhi-Terelj

Des paysages de steppes à perte de vue

Contact

Contact direct

Adresse

Parc national Gorkhi-Terelj, Nalaikh, Mongolie

GPS : 48.1536485, 107.6851784

Itinéraire

Fondé en 1993, le Parc national Gorkhi-Terelj est la troisième plus grande zone protégée de Mongolie. Il tire son nom de la rivière Terelj et de la chaîne de montagnes Khentii. Les 3 000 km² de superficie du parc font partie de l’immense réserve naturelle de Khan-Khentii (plus de 12 000 km² répartis autour de la montagne sacrée Burkhan Khaldun). Avec ses plaines s’étendant à perte de vue, ses roches granitiques et ses immenses steppes balayées par les vents, le Parc national Gorkhi-Terelj concentre les plus beaux paysages de Mongolie.

L’entrée principale du site est située à environ deux heures de route de la capitale mongole, au nord-est d’Oulan-Bator. Très faiblement peuplé, le Parc national Gorkhi-Terelj est habité par de rares nomades et agriculteurs vivant à quelques 1 600 mètres d’altitude en moyenne. Composées de formations rocheuses modelées par l’érosion, de forêts, de collines et de prairies riches en fleurs sauvages, les terres du parc sont également réputées pour ses cristaux et pierres précieuses. Ses steppes herbeuses et boisées sont le berceau du cheval mongol, une lignée de petit cheval de selle de la taille d’un poney. Cette variété très ancienne est à l’origine de nombreuses autres races de chevaux dans le monde. Endurant et résistant à la fois, le cheval mongol n’évolue plus à l’état sauvage depuis les années 1970 et fait partie intégrante du quotidien des population nomades. Il est utilisé pour l’élevage, le koumis ou aïrag (boisson à base de lait fermenté de jument), le transport de personne ou de matériel lourd, les travaux agricoles et l’organisation de courses traditionnelles.

Historiquement, le Parc national Gorkhi-Terelj est le lieu d’origine et de naissance du chef suprême Gengis Khan (de son vrai nom Temüjin). Au début du XIIIe siècle, ce grand conquérant mène une série de guerres fulgurantes pour unifier des tribus nomades. Ses victoires successives font de lui le souverain du gigantesque Empire mongol. À son apogée, son territoire revêt le plus grand empire continu de tous les temps. Il s’étend sur plus de 30 millions de km² de superficie vers la fin du XIIIe siècle en couvrant l’ensemble de l’Asie centrale pour s’étaler jusqu’aux portes de l’Europe. Les paysages du Parc national Gorkhi-Terelj sont aujourd’hui considérés comme les derniers grands espaces sauvages du continent asiatique.

Lire la suite

  • Le lac glaciaire Khagiin Khar ; les sources chaudes Yestii ; les rivières Tuul et Terelj ; les étendues de forêts et de prairies ; les massifs granitiques ; les montagnes Khentii et les paysages de steppes à perte de vue
  • Le temple bouddhiste Aryabal ou Aryapala (lieu de méditation dédié à l’enseignement Kalachakra, « la roue du temps ») ; le temple Gunjiin Sum (construit en 1740 en mémoire d’une princesse, fille de l’empereur mandchou Qianlong)
  • La formation rocheuse en forme de tortue (Melkhi Khad) et celle ressemblant à un vieil homme lisant un livre (Rocher du Lama en prières)
  • La flore (plantes de montagne) et la faune sauvages (ours bruns, loups, oiseaux, rapaces, belettes…)
  • Les vues magnifiques sur le paysage alpin ; les pierres sacrées (ovoo ou obo) servant d’autels religieux en zone de montagne
  • Les innombrables sentiers de randonnée (à pied, à cheval, à dos de chameau ou en VTT)
  • Les activités de pêche, rafting, escalade ; la pratique de ski de fond en hiver
  • L’hébergement dans une yourte ou tente traditionnelle ; l’hospitalité et le mode de vie des population nomades mongoles (du thé au lait ou de la soupe de mouton est généralement offert aux étrangers) ; les troupeaux de vaches, de yaks, de moutons et de chèvres
  • La fête nationale et le festival du Naadam (début juillet) donnant lieu à des compétitions prestigieuses de courses de chevaux, de tir à l’arc et de lutte mongole (bökh)
  • Personnage à la réputation sanguinaire et au génie militaire incontestable, Gengis Khan est considéré comme l’un des plus grands conquérants de l’histoire humaine. L’envergure du territoire terrestre conquis sous son règne équivaut, en superficie, aux possessions de la puissance impériale britannique au sommet de son expansion en 1922 (en englobant l’ensemble des colonies outre-mer contrôlées ou administrées par le Royaume-Uni dans le monde entier). En comparaison, cela correspond à trois fois la taille des États-Unis actuels.
  • Selon certaines estimations, ce tyran sans pitié aurait fait assassiner 10 % de la population mondiale et comptait un millier de femmes ou concubines. Mort en 1227, son tombeau reste introuvable mais pourrait se cacher au sommet du mont Burkhan Khaldun au sein de l’aire strictement protégée de Khan-Khentii.
  • Au XIIIe siècle, Gengis Khan a grandement contribué au développement et à la prospérité de la route de la soie entre l’Occident, l’Orient et l’Asie.
  • Des récents relevés biologiques confirment que le cheval de race mongole représente l’une des plus anciennes populations équines au monde. Dans le passé, il a joué un grand rôle dans les campagnes militaires victorieuses de Gengis Khan.
  • Dans les années 1930, de nombreux moines fuyant la persécution du régime communiste de la Mongolie se sont réfugiés dans les cavernes du Parc national Gorkhi-Terelj.
  • Le Parc national Gorkhi-Terelj est facilement accessible en bus ou en voiture depuis Oulan-Bator. La capitale du pays, équipée d’un tout nouvel aéroport international depuis 2020, est atteignable en train via le transmongol (qui emprunte une partie de la ligne du Transsibérien entre la Russie et la Chine en traversant la Mongolie du nord au sud).
  • La partie sud du parc, la plus touristique, comprend des restaurants, boutiques de souvenirs et des reconstitutions de villages anciens du XIIIe siècle. La partie nord du parc reste la plus sauvage mais aussi la plus reculée.
  • Pour se loger, des camps d’été et des camps d’hiver évoluent au gré des saisons (certains n’ont ni chauffage ni électricité). Méfiez-vous des moustiques, particulièrement actifs en période estivale.
  • En hiver, le climat est très rude dans la région (-30 °C n’y est pas une température anormale). Un équipement de circonstance ainsi que l’assistance d’un guide peuvent être de précieux atouts.
  • Le printemps et l’automne, particulièrement courts, sont à éviter, en raison des vents très violents balayant la steppe. Au sortir de l’hiver, la fonte des neiges extrêmement rapide peut s’avérer problématique. Les routes et les chemins se retrouvent embourbés. De nombreux ponts sont inaccessibles car les cours d’eau débordent.
  • Se déplacer à cheval dans l’aire strictement protégée de Khan-Khentii est le meilleur moyen pour parcourir le parc en profondeur, une grande partie du site étant inaccessible aux véhicules (location possible auprès des populations nomades ou organisation de circuits sur plusieurs jours par des agences spécialisées).

Où manger

  • Ayanchin Lodge Restaurant
    (goûteux et varié)
  • Luna Blanca
    (plats locaux et végétaliens)
  • Hazara
    (cuisine indienne savoureuse)

Où flâner

  • Statue de Gengis Khan
    (mémorial monumental)
  • Musée National d'Histoire de...
    (collections riches et variées)
  • Monastère de Gandantegchinlin
    (haut lieu bouddhiste)

Où séjourner

  • Zaya 1 Guesthouse
    (maison d'hôtes adorable)
  • Dream Adventure Mongolia
    (hébergement en yourtes)
  • Ayanchin Four Seasons Lodge
    (entouré de steppe)

Notre site Web utilise des témoins (cookies) pour fonctionner correctement et améliorer votre expérience. Consultez notre Politique de confidentialité, personnalisez vos choix ou cliquez sur le bouton "Tout accepter".

Personnalisation des témoins

Les témoins sont de petits éléments d'information que les sites Web stockent sur votre ordinateur. Nous les utilisons pour que notre site fonctionne au mieux de ses capacités et pour vous offrir la meilleure expérience possible sur ootravels.

témoins fonctionnelsNous utilisons des témoins fonctionnels pour mémoriser vos préférences, vos données de connexion et d'autres informations nécessaires au bon fonctionnement de notre site Web.

analytical cookiesNous utilisons des cookies analytiques afin d'analyser notre site Web pour en améliorer ses performances. Le processus est entièrement anonymisé.

médias sociauxNous utilisons des témoins tiers pour offrir des services de médias sociaux comme YouTube et Facebook. Ces témoins peuvent collecter vos données personnelles.

publicités personnaliséesNous utilisons des témoins tiers pour vous montrer des messages publicitaires personnalisés s'inspirant de vos habitudes de navigation. Ces témoins peuvent suivre vos habitudes de navigation.

autresNous utilisons des témoins tiers pour améliorer les fonctionnalités de notre site Web. Ces témoins ne sont ni analytiques ni publicitaires et ne collectent aucune information sur vous.