Les gorges du Todra, un voyage dans le sud marocain

Explorez un canyon profond sur la route des 1 000 Kasbahs

Contact

Contact direct

Adresse

Gorges du Todra, Haut Atlas marocain, R703, Tinghir, Morocco

GPS : 31.588433213261, -5.5916061226559

Itinéraire

Situées dans l’arrière-pays de Ouarzazate dans le sud marocain, près de la ville de Tinghir, les gorges du Todra (ou gorges du Toudra) forment un vaste canyon aux parois massives de 300 mètres de haut. S’apparentant à une tranchée étroite creusée dans le massif montagneux, cette vallée de roche calcaire est façonnée depuis des millénaires par la rivière de Toudgha sur des kilomètres. Bien que cette rivière soit aujourd’hui en partie asséchée en dehors des périodes de crues, les proportions monumentales des gorges du Todra laissent imaginer la puissance générée par ce cours d’eau lorsqu’il a sculpté ce paysage fabuleux de roches baignées par le soleil.

À mi-chemin sur la route des 1 000 Kasbahs (citadelles ou anciennes fortifications en pisé) entre Ouarzazate et Erfoud, les gorges du Todra se trouvent aux pieds des plus hauts sommets de l’Atlas marocain. Certains pics de cette partie orientale des montagnes du Haut Atlas dépassent 4 000 mètres d’altitude. En englobant les gorges voisines du Dadès, ce sont plus de 40 kilomètres de canyons qui ont été creusés à travers les falaises et montagnes du sud marocain. Cette région aride est dotée d’atouts verdoyants ô combien précieux pour ses habitants, à l’image de ses palmeraies luxuriantes et de ses grandes oasis de fraîcheur. Un ingénieux système d’irrigation, perpétué depuis les temps anciens par les habitants de l’oued conscients de la rareté de la ressource en eau, favorise la culture maraîchère et la croissance de nombreux arbres fruitiers.

Divers sentiers de randonnées vous permettront de sillonner les paysages escarpés des montagnes du Haut Atlas par vos propres moyens ou accompagnés de mules et de chameaux. Au cours de ce voyage dans le sud marocain, vous aurez l’occasion de partir à la découverte de nombreux villages berbères résidant dans la région du Drâa-Tafilalet. Les falaises et parois rocheuses des gorges du Todra, bien pourvues en voies d’escalade, sont devenues un site d’importance mondiale auprès des grimpeurs. En hiver, il arrive que ce site naturel soit recouvert d’une couche de neige (comme ce fut le cas en 2016).

Lire la suite

  • Les paysages spectaculaires du Haut Atlas marocain ; les rochers calcaires abrasifs et les falaises abruptes
  • La couleur jaune, orange et rouge des parois rocheuses des gorges du Todra
  • La kasbah (citadelle) d’Aït Ben Haddou et son célèbre ksar sur la route des gorges dans les environs de Ouarzazate
  • Les villes de Boumalne-Dadès et Kelâat M’Gouna ; les villages de Msemrir, Tamtetoucht, Aït Hani et Bou Tharar ; la route entre Tinghir et Tamtetoucht flanquée de hautes falaises ou bordée par de profonds ravins
  • Les vastes palmeraies de Skoura et de Tinghir ; la source d’eau chaude de l’oued Todra (elle renfermerait des poissons sacrés d’après une légende)
  • À proximité, les gorges du Dadès (la vallée de figues) et ses routes sinueuses ; la vallée du Drâa, ses ksour et ses kasbahs en pisé ; la vallée des Roses fleurissant à 1 500 mètres d’altitude (Kelâat M’Gouna)
  • Les arbres fruitiers et les cultures traditionnelles (amandes, cerises, pêches, pommes, olives, figues, abricots…) ; la rencontre avec des bergers et leurs troupeaux de chèvres ou de moutons
  • Le style de vie authentique des populations locales (majoritairement des Berbères)
  • L’escalade, la randonnée, le rafting et la randonnée d’aventure en Haut Atlas ; la pratique du ski en hiver
  • Sur les parties où les gorges se rétrécissent le plus, les falaises de 160 mètres de haut ouvrent la voie à un passage d’une largeur de 10 mètres seulement.
  • De nombreuses familles marocaines viennent régulièrement en nombre profiter de la fraîcheur des gorges du Todra pour s’y baigner, pique-niquer ou laver du linge.
  • Situé entre villes de Tinghir et Boumalne-Dadès, le village d’Imider est assis sur un immense gisement de minerais. Il s’agit de la plus grande mine d’Afrique exploitée par le 7e plus grand producteur d’argent au monde (la Société Métallurgique d’Imider (SMI) dont la famille royale marocaine est le principal actionnaire). L’extraction, très polluante, n’apporte aucune retombée économique au village et les prive d’eau pour irriguer leurs cultures. Depuis une dizaine d’années, les habitants se mobilisent en vain pour protester contre l’appropriation et la surexploitation des ressources naturelles par les entreprises minières. 240 tonnes d’argent pur ainsi que du mercure sont extraits chaque année d’Imider.
  • Comptez une grosse journée de transport par la route pour partir en voyage dans le sud marocain depuis Marrakech et rejoindre Tinghir (ou Tinerhir). Des excursions peuvent être organisées au départ de Ouarzazate.
  • Un guide local peut vous emmener hors des sentiers battus et vous fera découvrir les coins les moins fréquentés de cette région du sud du Maroc.
  • Prévoyez suffisamment de réserves en eau minérale si vous envisagez de randonner seul.
  • Les quelques 150 voies d’escalade aménagées sur les parois rocheuses sont ouvertes à tous niveaux de pratique. Privilégiez autant que possible celles qui ne sont pas exposées au soleil. Les agences d’escalade proposant leurs services sur place ne sont pas toutes pourvues du même niveau d’équipement.
  • Profitez de votre séjour sur place pour aller découvrir les dunes de sable du désert du Sahara, des petits villages berbères et les sommets du Haut Atlas marocain. Des prestataires proposent des balades et bivouacs à dos de dromadaire.

Où manger

  • La Petite Gorge
    (copieux et savoureux)
  • Chez Pierre
    (étape délicieuse)
  • Inass Welcome
    (cadre reposant)

Où flâner

  • Souk de Tinghir
    (vaste marché)
  • Musée des Sources de Lalla...
    (visite passionnante)
  • Aventures Verticales Maroc
    (découverte sportive des gorges)

Où séjourner

  • Panorama Todra
    (surplombant une palmeraie)
  • Auberge le Festival
    (chambres troglodytes)
  • Riad Timadrouine
    (riad de caractère)