Îles de Sal et de Boa Vista, des îles paradisiaques peu connues du Cap-Vert

Mettez le cap sur les Caraïbes d'Afrique

Adresse

5110 Sal Rei, Cap-Vert

GPS : 16.18181196162, -22.915858250002

Itinéraire

Les îles de Sal et de Boa Vista font partie du groupe d’îles de Barlavento avec les archipels de Santo Antão, São Vicente, Santa Luzia et São Nicolau. Au nombre de six entités, ce chapelet d’îles désertiques signifie « Îles au vent » en portugais. Il est situé dans la partie septentrionale de l’archipel du Cap-Vert, au large des côtes sénégalaises et mauritaniennes. Esseulées dans les eaux de l’océan Atlantique, les îles de Sal et de Boa Vista sont distantes d’environ 600 kilomètres du continent africain.

Anciennes colonies portugaises, les îles de Barlavento ont gagné le surnom des « Caraïbes d’Afrique » en raison de l’étendue de leurs plages de sable blanc. D’origine volcanique, les îles de Sal et de Boa Vista se trouvent inhabitées avant l’arrivée du premier contingent d’explorateurs européens en 1456 et sont longtemps restées des îles paradisiaques peu connues. Elles sont dominées par un relief plat et un environnement désertique balayés par les vents océaniques. Grâce à ces atouts naturels et un climat favorable toute l’année, la notoriété de cette contrée exotique a peu à peu dépassé ses frontières maritimes. Depuis la fin du XXe siècle, les îles de Sal et de Boa Vista attirent des voyageurs internationaux en quête d’aventure, de nature et d’authenticité. Ces dernières années, elles séduisent un nouveau public. Des amateurs de sports nautiques en tous genres (plongée, planche à voile, planche aérotractée, surf, pêche sportive…) viennent profiter des conditions naturelles prodigieuses dont bénéficient ces îles paradisiaques peu connues du Cap-Vert pour s’exercer aux sports de glisse et de traction aérienne.

Bénéficiant d’un niveau exceptionnel d’ensoleillement (350 jours par an) et d’infrastructures touristiques modernes, les îles volcaniques de Sal et de Boa Vista sont un doux mélange de cultures portugaise, africaine, créole et brésilienne aux eaux turquoises. L’hospitalité cap-verdienne et la sympathie sans pareil des habitants complètent le degré d’envoutement des lieux. Plus ancienne île de l’archipel du Cap-Vert du point de vue géologique, l’île de Sal s’est formée il y a 50 millions d’années. Elle doit son surnom aux salines (marais salants) de Pedra de Lume et regorge de nombreuses épaves, grottes, récifs bien pourvus en poissons. L’île de Boa Vista, moins fréquentée que sa voisine, offre un environnement plus paisible à ses visiteurs. Ses plages dorées et ses dunes de sable servent de site de ponte à plusieurs espèces de tortues marines.

Lire la suite

  • Le désert de Viana, les grottes de Varadinha et les dunes de sables de l’île de Boa Vista ; les plages immaculées Praia Chave, Praia Santa Monica et Praia do Curralinho ; la baie de Bonne Espérance
  • Les plages Praia de Santa Maria et Praia de Ponta Preta de l’île de Sal (elles comptent parmi les meilleurs spots de surf et de sports de voile) ; ses champs de sel (site de Pedra de Lume), ses piscines naturelles creusées dans des failles et ses paysages lunaires ; la baie de Parda (observation de requins) ; la cavité de Buracona et son œil bleu (Olho Azul)
  • Les populations de tortues marines, baleines, dauphins, requins, raies, poissons tropicaux aux mille couleurs…
  • Les nombreuses possibilités de sports nautiques (surf, jet ski, ski nautique, planche à voile, plongée, planche aérotractée, pêche en haute mer…) et les excursions en bateau
  • Les innombrables plages de sable fin (comptez une dizaine de kilomètres de plages sur l’île de Sal et une cinquantaine de kilomètres de plages sur l’île de Boa Vista)
  • La ville animée de Santa Maria (boutiques, restaurants, vie nocturne), les ruines du fort Duque de Bragança, le petit marché d’Espargos et le village de pêcheurs de Palmeira sur l’île de Sal ; le marché couvert, le cimetière des Juifs et la chapelle de Notre Dame de Fatima à Sal Rei, les villages de Provoçao Velha (le plus ancien) et Rabil, le magnifique panorama depuis le phare de Morro Negro sur l’île de Boa Vista
  • Les fruits de mer et la variété de poissons (mérous, thons, barracudas, espadons, crevettes, poulpes, plat traditionnel du Buzio…)
  • La baignade dans les eaux turquoises et translucides de l’océan Atlantique
  • Les concerts et festivals de musique ; les mélanges de cultures du Cap-Vert ; le savoir-vivre des habitants ; l’artisanat local
  • Plusieurs navigateurs portugais et italiens ont participé à la découverte et l’exploration du Cap-Vert au milieu du XVe siècle. Avant l’apparition des premiers européens, cet archipel isolé en Atlantique était inoccupé par l’homme. Il devint par la suite le premier marché aux esclaves en provenance d’Afrique. C’est le roi de Portugal, Alphonse V, qui est à l’origine de la formation de la première colonisation de l’archipel. Cette possession sera formalisée dans un traité international qui préfigure l’impunité des pays européens à s’approprier de nouvelles terres qui leur sont inconnues (il importe peu que ces terres soient occupées ou non par des peuples autochtones). Il s’agit précisément du Traité d’Alcáçovas, signé en 1479 entre les Rois catholiques (Isabelle Ire de Castille et Ferdinand II d’Aragon) d’Espagne et le roi Alphonse V de Portugal.
  • Quelques années après avoir été le premier à traverser l’océan Atlantique en bateau depuis l’Espagne (1492), l’explorateur italien Christophe Colomb mit pied à terre sur l’île de Boa Vista en 1498, lors de son troisième grand voyage à la recherche du Nouveau Monde.
  • L’île de Sal jouit d’un climat particulièrement aride car située à la même latitude que le désert du Sahara. Il n’y pleut en moyenne qu’une poignée de jours par an.
  • Les salines de Pedra de Lume de l’île de Sal se trouvent dans le cratère d’un volcan éteint. L’extraction du sel fut tour à tour été développée par les Portugais à compter du début du XIXe siècle puis par les Français qui rachetèrent la concession au début du XXe siècle à travers la Compagnie des Salins du Midi. Ils y aménagèrent un téléphérique en bois de 1,5 kilomètre de long pour acheminer des dizaines de tonnes de sel par jour jusqu’au port de l’archipel dans le but de l’exporter en Europe, en Afrique et en Amérique du Sud. Ce gisement de sel continue d’être exploité à petite échelle pour la fabrication de produits de beauté et à des fins thérapeutiques. Ces salines jouissent d’une concentration en sel jusqu’à 25 fois plus élevée qu’en mer.
  • Les baleines à bosse ont pris l’habitude de se reproduire dans les eaux chaudes et peu profondes du Cap-Vert (et plus particulièrement autour de l’île de Boa Vista). En hiver, elles parcourent des milliers de kilomètres depuis l’Atlantique Nord (Islande et Norvège) pour donner naissance à leurs petits au printemps au Cap-Vert.
  • Avec les archipels des Açores, de Madère et des Canaries, le Cap-Vert fait partie géographiquement de la Macaronésie, un groupe d’îles volcaniques qui s’étendent à l’ouest de l’Afrique et de l’Europe dans l’océan Atlantique.
  • Historiquement, le Cap-Vert est depuis toujours une terre d’émigration. Ainsi, les personnes d’origine capverdienne sont aussi nombreuses à vivre au Cap-Vert qu’aux États-Unis.
  • Un peu plus de 800 000 visiteurs ont visité l’archipel du Cap-Vert en 2019. Près de la moitié d’entre eux (45 %) a séjourné sur l’île de Sal et moins d’un tiers (30 %) a opté pour l’île de Boa Vista (ces deux îles sont de loin celles qui recueillent le plus de suffrages).
  • Deux fois par semaine, un service de bateau assure la liaison entre les deux îles (les jours ou horaires peuvent changer selon la saison et les retards sont fréquents). Vous pouvez acheter votre billet en ligne en passant par la compagnie CV InterIlhas.
  • Bien que plus onéreuse, l’autre alternative pour rejoindre le Cap-Vert est de voyager en avion avec la compagnie nationale Cabo Verde Airlines (TACV). Un aéroport international est présent sur les îles de Sal et de Boa Vista ainsi que sur celles de Praia et São Vicente.
  • Votre destination finale manque cruellement d’eau douce compte-tenu du fait que les nappes phréatiques n’hébergent que de l’eau salée. Il est donc recommandé de consommer de l’eau en bouteille et de restreindre sa consommation en eau durant son séjour.

Où manger

  • Cape Fruit
    (petit-déjeuner savoureux)
  • Perola D'Chaves
    (repas sur la plage)
  • Porton di nos Ilha
    (un incontournable)

Où flâner

  • Boavista Kitesurf School...
    (sports d'aventure)
  • Santa Marilha Horse Excursions
    (escapades à cheval)
  • Viveiro
    (oasis de verdure)

Où séjourner

  • Surfactivity Guest House
    (maison d'hôtes douillette)
  • B&B Criola
    (auberge de passionnés)
  • Hotel Morabeza
    (spacieux et chic)

Notre site Web utilise des témoins (cookies) pour fonctionner correctement et améliorer votre expérience. Consultez notre Politique de confidentialité, personnalisez vos choix ou cliquez sur le bouton "Tout accepter".

Personnalisation des témoins

Les témoins sont de petits éléments d'information que les sites Web stockent sur votre ordinateur. Nous les utilisons pour que notre site fonctionne au mieux de ses capacités et pour vous offrir la meilleure expérience possible sur ootravels.

témoins fonctionnelsNous utilisons des témoins fonctionnels pour mémoriser vos préférences, vos données de connexion et d'autres informations nécessaires au bon fonctionnement de notre site Web.

analytical cookiesNous utilisons des cookies analytiques afin d'analyser notre site Web pour en améliorer ses performances. Le processus est entièrement anonymisé.

médias sociauxNous utilisons des témoins tiers pour offrir des services de médias sociaux comme YouTube et Facebook. Ces témoins peuvent collecter vos données personnelles.

publicités personnaliséesNous utilisons des témoins tiers pour vous montrer des messages publicitaires personnalisés s'inspirant de vos habitudes de navigation. Ces témoins peuvent suivre vos habitudes de navigation.

autresNous utilisons des témoins tiers pour améliorer les fonctionnalités de notre site Web. Ces témoins ne sont ni analytiques ni publicitaires et ne collectent aucune information sur vous.