Découvrir les Lençóis Maranhenses, les plus belles dunes de sable du Brésil

Un désert côtier captivant recouvert de lacs d’eau douce

Contact

Contact direct

Adresse

Barreirinhas, MA 65590-000, Brésil

GPS : -2.4839558729093, -43.126761084546

Itinéraire

Entreprendre un voyage au Nord-Est du Brésil sans découvrir les Lençóis Maranhenses laisserait un arrière-goût d’inachevé pour tout visiteur en quête de nouvelles aventures. D’une superficie de plus de 1 500 km², ce parc côtier se trouve dans l’État de Maranhão. Il est fondé en 1981 pour former une zone de transition entre les écorégions de la savane du Cerrado, du milieu aride de la Caatinga et des forêts tropicales de l’Amazonie. Le Parc national des Lençóis Maranhenses (« les draps du Maranhão » en portugais) est surnommé le Sahara du Brésil pour la similitude de ses dunes de sable sculptées par les vents en provenance de l’océan Atlantique avec le plus grand désert du monde. En marge de la forêt amazonienne, le terrain sablonneux et salé de ce site protégé abrite le plus grand champs de dunes du Brésil (qui occupe les deux tiers de la superficie totale du parc, soit 900 km²). Appelé restinga, cet immense ensemble dunaire est typique de cette zone humide, tropicale et côtière du Nordeste brésilien.

S’étirant sur 70 kilomètres de littoral, les plus belles dunes de sable du Brésil se sont modelées il y a environ 15 000 ans. Elles sont la résultante d’un phénomène géologique naturel, né de la rencontre entre l’eau, le vent et le sable. N’ayant pas d’équivalent dans le monde, les dunes se prolongent même jusqu’à 50 kilomètres dans l’intérieur des terres. Contrairement aux apparences, cette aire géographique ne peut être qualifiée de désert. La pluviométrie du Parc national des Lençóis Maranhenses est en effet 300 fois supérieure à celle du Sahara. Après la saison sèche, elle alimente un réseau important de marais salants et de lagunes interdunaires qui abrite une biodiversité insoupçonnable. En se rencontrant dans le champs de dunes, l’eau douce et l’eau salée génèrent une multitude d’écosystèmes dans une zone de biome côtier marin riche en milieux secs et humides. Cela produit une nature mystérieuse où la faune et la flore se régénèrent sans cesse dans un environnement éphémère. Un total de 300 espèces de plantes dont des herbacées et deux espèces de plantes carnivores occupent les champs de restinga et les lits asséchés des lagunes interdunaires du Parc national des Lençóis Maranhenses.

La meilleure période pour découvrir les Lençóis Maranhenses se situe entre les mois de juin et septembre lorsqu’une pluie abondante ajoute de la magie au lieu. Ces fortes précipitations génèrent des oasis aux lagons bleu-vert d’eau douce, nichés entre les plus belles dunes de sable du Brésil d’un blanc immaculé. Encore préservé du tourisme de masse, le Parc national des Lençóis Maranhenses s’apprécie aussi par les airs. Un survol en petit avion de tourisme offre des vues spectaculaires aux contrastes de couleurs saisissants.

Lire la suite

  • Les vastes dunes de sable bordant l’océan Atlantique ; les lagons formés par les pluies tropicales adossés aux étendues de sable fin ; un lieu de rencontre insolite entre un désert blanc et la mer d’un bleu profond
  • Les plages, lagunes, cours d’eau, petits lagons d’eau douce, palmiers et zones de mangroves évoluant dans une zone de convergence intertropicale
  • Les îlots riches en oiseaux (Urubu noir, sterne, Sarcelle à ailes bleues, Ibis rouge, Chevêche des terriers …) et animaux aquatiques ou terrestres (lézards, tatous à six bandes, renards, Cobayes du Brésil, grenouilles, serpents, poissons…) ; les différentes espèces de tortues de mer (dont l’espèce endémique pininga) ; la dextérité du monde animal qui doit sans cesse s’adapter à un nouvel environnement (sec puis humide)
  • Les eaux cristallines des lagons (lagoa) Azul, Bonita et da Gaivota nichés entre les dunes ; les lacs isolés Verde et Do Mario ; les oasis de fraîcheur Queimada dos Britos et Baixa Grande (hameaux luxuriants où vivent de petites communautés de villageois)
  • Les activités de pêche, de baignade, de randonnée à pied ou à cheval et de trek (randonnée d’aventure) ; les excursions en bateau sur le rio Preguiças ; l’embouchure du rio Negro (seule rivière permanente du parc) ; la simplicité et le mode de vie traditionnel des habitants
  • La visite du phare de Preguiças (ou de Mandacaru) et le large panorama à son sommet
  • Les localités peu fréquentées d’Atins, Caburé et Santo Amaro do Maranhão proches des limites du parc
  • La contemplation d’un coucher du soleil sur les dunes qui ondulent à l’infini
  • L’interdiction de circuler en voiture dans le périmètre du parc
  • Le nom du parc s’explique par sa ressemblance visuelle avec les draps (lençóis) d’un lit depuis le ciel du Nordeste du Brésil.
  • La formation des paysages du Parc national des Lençóis Maranhenses est le fruit d’un long processus naturel. Ce sont les sédiments du fleuve Parnaíba, déposés par la marée depuis des milliers d’années qui s’agglomèrent et forment les dunes de sable blanc avec l’aide du vent (certaines dunes peuvent atteindre 40 mètres de hauteur).
  • La blancheur exceptionnelle du sable des dunes s’explique par la nature de ses fragments minéraux qui sont composés de grains de quartz polis (originaires des montagnes au sud du parc).
  • Chaque année, sous la pression du vent, les dunes de sable gagnent du terrain. Elles rongent la végétation et menacent les habitations des communautés locales de Queimada dos Britos et Baixa Grande (la population vit principalement de l’élevage, de la pêche et plus récemment du tourisme). Ces dunes ont déjà enseveli des maisons et s’avancent à un rythme soutenu, à raison de plusieurs mètres par an.
  • C’est la présence de buissons et épineux dans la restinga qui stabilise les dunes et ralentit leur progression
  • La région du Parc national des Lençóis Maranhenses au Brésil reçoit autant d’eau que le nord du Royaume-Uni (environ 2 000 millimètres de pluie par an).
  • Un gigantesque lac souterrain invisible, caché sous le sable, regroupe l’ensemble des lacs et lagunes du site. Ces bassins d’eau visibles à l’œil nu sont en réalité interconnectés entre eux et reposent sur une immense nappe phréatique peu profonde.
  • Pendant la saison sèche vierge de lagons et dépourvue de végétation, le site se transforme en désert (les lacs se trouvent partiellement asséchés). Mais certains poissons arrivent tout de même à survivre du manque d’eau en s’infiltrant sous le sable pour se réfugier dans des zones plus humides. À l’arrivée des premières pluies, ils sortent de leur retraite pour profiter pleinement des bassins d’eau temporaire. Les œufs des poissons, dont certains sont apportés par les oiseaux en provenance de l’océan Atlantique, réussissent également à résister à l’évaporation de l’eau en restant enfouis dans le sable.
  • À l’inverse des principaux pays du nord, la majorité des animaux du Parc national des Lençóis Maranhenses rentrent en état d’estivation. En l’absence d’eau et de nourriture sur une période prolongée, ils ralentissent leur métabolisme en réduisant au minimum leur activité physique jusqu’au retour des lacs temporaires formés par les pluies.
  • Fin 2019, dans le cadre d’un programme national de privatisation du gouvernement brésilien, le président Bolsonaro a signé un décret qui prévoit la privatisation de la gestion du parc (au même titre que le parc national de Jericoacoara ou le Parc national de l’Iguaçu dont le contrat de concession va être renouvelé). L’objectif du gouvernement est clair : augmenter par tous les moyens les retombées économiques de ces unités de conservation fédérales et doubler à terme le nombre de touristes au Brésil (pour passer de 6 à 12 millions de visiteurs par an).
  • Le retour au pouvoir du président Lula dans le cadre d’un 3e mandat à la tête du pays marque un changement de vision avec son prédécesseur sur les questions environnementales. Début 2023, le parc a candidaté auprès de l’Unesco pour être classé comme patrimoine naturel de l’humanité.
  • C’est vers la fin de la saison des pluies (qui s’étire en principe de janvier à juin) que le Parc national des Lençóis Maranhenses voit ses lagons remplis d’eau dans le creux des dunes.
  • La ville voisine de Barreirinhas dispose d’un petit aéroport relié à la cité de São Luís, capitale de l’État de Maranhão (des bus quotidiens relient les deux villes et desservent également le parc). Depuis 2023, une nouvelle liaison aérienne relie Barreirinhas à São Paulo en vol direct. Par la route, les autres portées d’entrée des Lençóis Maranhenses sont le village de pêcheurs d’Atins et la petite ville de Santo Amaro do Maranhão.
  • Seul un véhicule tout terrain de type 4×4 vous permettra d’atteindre les dunes vallonnées du parc (le siège se trouve en bordure de la rivière Preguiças).
  • Si vous vous lancez dans une longue randonnée, il est conseillé de faire appel aux services d’un guide local (s’orienter à travers le désert de dunes de sable blanc peut s’avérer difficile voire dangereux).

Où manger

  • Hot Dog Do Jânio
    (grande variété de hot-dogs)
  • O Jacaré
    (en bordure de rivière)
  • Porto Preguicas Resort
    (cuisine fraîche et locale)

Où flâner

  • Centre historique de São Luís
    (très bel ensemble architectural)
  • Rio Preguiças
    (excursion enivrante)
  • Delta de Parnaíba
    (sanctuaire sauvage)

Où séjourner

  • Pousada Sao Jose
    (auberge familiale)
  • Pousada Sossego Do Cantinho
    (cadre luxuriant)
  • La Ferme de Georges
    (petit coin de paradis)

Notre site Web utilise des témoins (cookies) pour fonctionner correctement et améliorer votre expérience. Consultez notre Politique de confidentialité, personnalisez vos choix ou cliquez sur le bouton "Tout accepter".

Personnalisation des témoins

Les témoins sont de petits éléments d'information que les sites Web stockent sur votre ordinateur. Nous les utilisons pour que notre site fonctionne au mieux de ses capacités et pour vous offrir la meilleure expérience possible sur ootravels.

témoins fonctionnelsNous utilisons des témoins fonctionnels pour mémoriser vos préférences, vos données de connexion et d'autres informations nécessaires au bon fonctionnement de notre site Web.

analytical cookiesNous utilisons des cookies analytiques afin d'analyser notre site Web pour en améliorer ses performances. Le processus est entièrement anonymisé.

médias sociauxNous utilisons des témoins tiers pour offrir des services de médias sociaux comme YouTube et Facebook. Ces témoins peuvent collecter vos données personnelles.

publicités personnaliséesNous utilisons des témoins tiers pour vous montrer des messages publicitaires personnalisés s'inspirant de vos habitudes de navigation. Ces témoins peuvent suivre vos habitudes de navigation.

autresNous utilisons des témoins tiers pour améliorer les fonctionnalités de notre site Web. Ces témoins ne sont ni analytiques ni publicitaires et ne collectent aucune information sur vous.