Palais de Budavár

Ancienne résidence royale de Hongrie

Contact

Adresse

Szent György tér 2, Budapest 1014, Hongrie

GPS : 47.498778993869, 19.036590307935

Itinéraire

Aussi connu sous le nom du château de Buda, le palais de Budavár est l’ancienne résidence royale de l’Empire austro-hongrois jusqu’en 1944. Il est construit au XIIIe siècle, sur les fondations d’une forteresse ayant servi de résidence royale à Béla IV de Hongrie, à la suite d’invasions mongoles dévastatrices menées par Batu Khan (petit-fils de Gengis Khan). Le château de Buda incarne la cité royale de Budapest, capitale du royaume de Hongrie au Moyen Âge, où résident les différents monarques de l’empire dont les souverains issus de la maison de Habsbourg. Il s’agrandit sous les règnes successifs des rois Louis Ier de Hongrie (ou Louis le Grand), Sigismond de Luxembourg et Mathias Corvin Ier entre le milieu du XIVe et la fin du XVe siècles. Cette période correspond à l’apogée de la ville de Budapest, aux prémices de la Renaissance italienne.

Occupé par les forces de l’Empire ottoman de 1541 à 1686, le palais de Budavár est le lieu de nombreuses batailles et sièges militaires. Charles V de Lorraine, général des armées du Saint-Empire romain germanique, renverse les ottomans avec l’aide du roi de Pologne Jean III Sobieski, dans le cadre d’une alliance chrétienne européenne contre l’expansion des Turcs musulmans. Le palais royal de Budapest subit divers dommages et doit être reconstruit à plusieurs reprises. Au XXe siècle, le château de Buda est victime d’un pillage massif de la part des troupes nazies qui s’en servent comme lieu de repli à la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Ils sont chassés par l’armée soviétique au terme du siège de Budapest en 1944-45, laquelle occupe à son tour le bâtiment. En dépit de la révolte populaire menée lors de l’insurrection de Budapest en 1956, le pays passe durablement sous influence communiste jusqu’à la chute du rideau de fer en 1989.

Après de vastes travaux opérés dans la seconde moitié du XXe siècle, la fonction du palais de Budavár se transforme profondément. Il héberge la Bibliothèque Nationale de Hongrie (regorgeant de très anciens ouvrages hongrois), la Galerie nationale hongroise (comprenant des tableaux et réalisations des plus grands artistes hongrois) et le musée historique de Budapest (retraçant plus de 1 000 ans d’histoire de la Hongrie et de sa capitale). L’esplanade du château de Buda accueille les festivals parmi les plus réputés de la ville de Budapest (festival du vin, fête de la bière, festival du chocolat, festival d’art populaire…). Un grand projet architectural est actuellement à l’étude pour rénover entièrement le site du château et redonner aux salles intérieures toute leur splendeur d’antan.

Lire la suite

  • Un très bel ensemble architectural idéalement situé le long des berges du Danube et qui fait partie des plus beaux paysages urbains du monde
  • L’extraordinaire labyrinthe souterrain caché sous le château de Buda
  • La Galerie nationale hongroise, le musée historique de Budapest et la Bibliothèque Nationale de Hongrie ; la visite adaptée aux enfants
  • L’église Mathias (ou Notre-Dame-de-l’Assomption de Budavár), ancien lieu de couronnement des rois hongrois ; la petite synagogue sépharade du XIVe siècle
  • Les randonnées autour du château et les points de vue sur le Danube et la ville de Budapest
  • Le Bastion des Pêcheurs (Halászbástya), ses tourelles et sa tour de guet ; la série de ponts enjambant le fleuve dont le pont des Chaînes (Széchenyi), le plus ancien de Budapest
  • La dégustation de vin et de pálinka (eau-de-vie traditionnelle à double distillation) proposée au sein de l’Hôtel Hilton, dans une cave voûtée en contrebas du château de Buda ; le bar branché Szimpla Kert aménagé dans un ancien immeuble en ruine de l’autre côté du fleuve (ce lieu accueille également des concerts et séances de cinéma en plein air)
  • Sur la rive droite (opposée au château), le quartier historique et romantique de Budapest, ses maisons, ses rues médiévales et l’avenue Andrássy (la plus importante de la capitale) ; l’édifice majestueux et impressionnant du parlement hongrois niché au bord du Danube (il s’agit du troisième plus grand parlement au monde)
  • Les nombreuses fêtes et festivals organisés autour du palais de Budavár ; les sources thermales de la capitale hongroise
  • Avant sa fusion en 1873, Budapest était divisée en trois villes distinctes de part et d’autre du Danube : Pest sur la rive gauche du fleuve puis Óbuda et Buda sur la rive droite, la vieille ville où se dresse le château de Buda.
  • Un projet du gouvernement Orbán vise à construire un nouveau quartier des musées en marge du château de Buda, de l’autre côté du Danube. Intitulé Liget Budapest, ce projet controversé prévoit de transformer le plus ancien parc municipal de la capitale (Városliget) en un grand centre urbain, artistique et culturel. Plusieurs musées déjà existants verraient leurs surfaces d’exposition agrandies tandis que d’autres bâtiments seraient construits pour être réunis dans ce complexe unique. Ce projet est loué pour son attractivité touristique et culturelle mais aussi critiqué pour son ampleur démesurée et le coût astronomique qu’il représente. Les habitants se plaignent de ne pas avoir été concertés et redoutent une réduction drastique des espaces verts dans une ville déjà peu pourvue en la matière. Quant au gouvernement hongrois, il verrait d’un bon œil le transfert des expositions culturelles en provenance du château de Buda pour y installer ses bureaux administratifs et en faire une résidence politique comme au temps des monarques d’autrefois.
  • La cité de Budapest, avec les rives du Danube, le quartier du château de Buda et l’avenue Andrássy est classée sur la Liste du patrimoine mondial depuis 1987. Mais l’Unesco pourrait bien placer cet ensemble urbain sur la liste du Patrimoine mondial en péril si de nouvelles constructions, démolitions ou transformations du bâti altèrent la valeur universelle exceptionnelle de la capitale hongroise.
  • Le moyen le plus pittoresque pour atteindre la colline où est situé le palais de Budavár est de prendre le funiculaire (Siklo) au niveau de la place Clark Ádám tér, donnant sur pont de Lánchíd.
  • Avant de quitter les lieux, n’omettez pas de visiter le labyrinthe souterrain du château de Buda.

Où manger

  • Café Pierrot
    (cadre élégant et romantique)
  • Ruszwurm Cukrászda
    (pâtisseries savoureuses)
  • Arany Kaviár Restaurant
    (restaurant gastronomique russe)

Où flâner

  • Thermes Gellért
    (bains thermaux splendides)
  • Basilique Saint-Étienne de Pest
    (édifice remarquable)
  • Hospital in the Rock
    (musée historique fascinant)

Où séjourner

  • All-4U Apartments
    (propre et fonctionnel)
  • Baltazár Budapest
    (chic et moderne)
  • Four Seasons Hotel Gresham...
    (palais néoclassique raffiné)