Château de Versailles

Le bijou de Louis XIV

Adresse

Place d'Armes, 78000 Versailles, France

GPS : 48.805555662692, 2.1212285887689

Itinéraire

Jusqu’à la Révolution française de 1789, le château de Versailles occupe la fonction de résidence royale et permanente de la monarchie française. Situé à une quinzaine de kilomètres au sud-ouest de Paris et sublimé par Louis XIV, dit le Roi Soleil, ce château constitue la partie centrale d’un immense domaine royal agrémenté d’un parc arboré et de jardins flamboyants.

Conçu non seulement pour exposer la grandeur de la monarchie française aux yeux du monde entier mais aussi pour mieux contrôler le pouvoir central au sein de sa cour, ce « Palais des Mille et Une Nuits » est un joyau architectural fait de luxe et de magnificence. L’existence du château de Versailles remonte à l’époque où le roi Louis XIII, père de Louis XIV, aime chasser le gibier dans les bois alentours. Devenu son terrain de chasse favori, il décide d’acquérir un petit pavillon puis la seigneurie de Versailles en 1623. Louis XIII fait tout d’abord construire un premier relais de chasse pour satisfaire sa passion débordante. Puis, en 1631, il fait appel à l’architecte Philibert Le Roy pour le remplacer par un petit château et s’en servir comme lieu de retraite paisible à l’écart de Paris.

À la mort du roi, son descendant Louis XIV n’est âgé d’à peine 4 ans et quelques mois. Le château primitif de Versailles cesse d’être une résidence royale avant que le jeune Roi Soleil n’y revienne pour goûter au plaisir de la chasse. Tombé sous le charme du lieu qu’il redécouvre, il entreprend de gigantesques travaux en 1661 tel un architecte visionnaire. En 1682, Louis XIV déplace l’ensemble de sa cour et son administration au château de Versailles d’où il dirige le royaume de France, la plus grande nation d’Europe. Lieu de fastes et de cérémonies prestigieuses sous l’Ancien Régime, le domaine royal incarne le pouvoir absolu exercé par Louis XIV. Ce symbole de puissance nationale est embelli par les successeurs du Roi Soleil qui décède en 1715 après 72 ans de règne (soit le plus long dans l’histoire de France) : Louis XV et Louis XVI, jusqu’à l’évènement de la Révolution française mettant fin à la monarchie. Échappant de peu à la destruction, le château de Versailles est délaissé puis finit par être restauré. Au XIXe siècle, Louis-Philippe Ier (qui constitue le dernier monarque à régner en France de 1830 à 1848) le transforme en musée dans l’espoir de réconcilier les Français avec leur patrimoine. Plus de 300 ans après la mort du Roi Soleil, le palais et ses dépendances renferment un patrimoine exceptionnel. Quant au parc, il fascine toujours autant en raison de sa disposition géométrique arborée de buissons, massifs de fleurs, sculptures et autres fontaines. Même si sa surface a été divisée par dix depuis la Révolution Française, le parc du château de Versailles figure toujours parmi les plus grands parcs royaux d’Europe.

Lire la suite

  • Un château-musée dont la magnificence n’a jamais été égalée dans l’histoire de France ; un style architectural unique comprenant un mélange de genres et une vitrine du savoir-faire national ; les faits historiques et événements saillants qui ont marqué ce lieu majestueux ; les décors et jardins conçus de telle façon à éblouir tout visiteur
  • Le patrimoine luxuriant du château de Versailles et ses nombreuses collections de meubles, œuvres art, tapisseries, tableaux, objets anciens, galeries, boiseries… ; les pièces d’orfèvrerie, d’ébénisterie, de menuiserie et d’horlogerie conçues par les meilleurs artisans du royaume ; le nombre impressionnant de pièces intérieures (plus de 2 000)
  • L’étincelante Galerie des Glaces et ses 357 miroirs créant artificiellement un agrandissement de la pièce (longue de 73 mètres, cette galerie forme l’axe de communication principal du château entre sa partie nord et sa partie sud) ; les écuries royales et la Galerie des Carrosses ; la cour de Marbre pavée de marbre noir et blanc ; les 570 mètres de façade donnant sur les jardins
  • La visite guidée des Petits et Grands Appartements royaux (les boiseries constituent un chef d’œuvre de l’art français) ; la découverte des deux Trianons et des dépendances (le Petit Trianon était un des lieux favoris de Marie-Antoinette d’Autriche et Madame de Pompadour)
  • La Chapelle palatiale (tout récemment restaurée) et l’Opéra royal du château de Versailles (salle de spectacle en bois à l’acoustique remarquable)
  • La promenade gratuite dans le parc et les somptueux jardins de style classique, à la française (ils furent aménagés par André Le Nôtre, jardinier attitré du roi Louis XIV, qui déterra des arbres des jardins du château de Vaux-le-Vicomte qu’il avait lui-même planté pour les transférer à Versailles) ; les sculptures et œuvres contemporaines réalisées par des artistes internationaux ; l’Orangerie du château datée de la seconde moitié du XVIIe siècle (elle protège plus de 1 500 arbustes dont de nombreux agrumes)
  • La possibilité de louer une barque sur le grand canal de 6 kilomètres de long (sauf en hiver)
  • Les festivités et spectacles organisés en haute saison dans un décor éblouissant ; les eaux musicales et nocturnes organisées dans les jardins de début avril à fin octobre
  • Un monument historique incontournable facilement accessible en train et RER (ligne C) depuis Paris
  • Instrument du pouvoir central durant le règne de Louis XIV, le château de Versailles servit à l’organisation de nombreux évènements historiques : la tenue de mariages princiers, de cadre pour l’abolition des privilèges féodaux et la rédaction de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, de décor solennel pour la réception de chefs d’État, de site officiel pour l’organisation du sommet du G7 en 1982 (sous la présidence de François Mitterrand). C’est aussi dans la salle du congrès du château de Versailles que fut élu le Président de la IIIe et IVe République française par les Parlementaires.
  • Éclipsant tous les autres palais ou châteaux dans le monde à l’époque eu égard à sa superficie, sa modernité, ses richesses et ses jardins, ce lieu au décor extravagant incarne la continuité de l’histoire française. Au XXIe siècle, le château de Versailles demeure toujours un symbole du pouvoir étatique, un emblème de la nation, un levier diplomatique et un outil de représentation politique.
  • L’évènement politique de la journée des Dupes se tint dans le pavillon de chasse de la gentilhommière de Versailles les 10 et 11 novembre 1630. Cet épisode historique marqua l’exil forcé de la mère du roi de France Louis XIII (Marie de Médicis) en conflit ouvert avec le cardinal de Richelieu, principal ministre du monarque. Opposé à de nombreux ennemis au sein de la cour, Richelieu se vit pourtant conforter par Louis XIII au grand dam de Marie de Médicis qui tenta de le destituer par tous les moyens. Ulcérée par la décision de son fils, elle fut contrainte de se réfugier à l’étranger et ne mettra plus jamais les pieds en France jusqu’à sa mort en 1642. C’est le cardinal Mazarin qui succèdera à Richelieu après sa mort en tant que principal ministre d’État au service des rois de France (son décès intervint la même année que la disparition de Marie de Médicis en 1642).
  • Dès son plus jeune âge, Louis XIV (fils de Louis XIII et petit-fils d’Henri IV) était associé au dieu du soleil, Apollon, dans la mythologie grecque. Le jeune monarque entreprit le début des grands travaux du château de Versailles en 1661, un an après son mariage avec Marie Thérèse d’Autriche (qui n’était autre que sa cousine). Ils durèrent une cinquantaine d’années et coûtèrent une fortune. Durant ce chantier permanent, Louis XIV et ses successeurs firent appel à plusieurs architectes de renom dont Louis Le Vau, François II d’Orbay, Jules Hardouin-Mansart, Robert de Cotte, les Gabriel père et fils (Jacques Gabriel et Ange-Jacques Gabriel) puis Frédéric Nepveu. C’est le conseiller du roi Colbert qui avait la lourde charge de l’intendance des bâtiments sous Louis XIV. Il devait à la fois contrôler l’avancée des travaux et maîtriser les dépenses. Selon l’historien Mathieu Da Vinha (directeur scientifique au centre de recherche du château de Versailles), jusqu’à 36 000 ouvriers furent mobilisés simultanément sur l’ensemble du chantier du château de Versailles.
  • Historiquement, la cour du roi de France était basée à Paris, dans le palais du Louvre. D’après Mathieu Da Vinha, elle fit preuve d’une grande réticence à l’idée de se déplacer à Versailles car c’était un lieu isolé à la campagne, loin de toutes les commodités de la capitale et ses logements présentaient des surfaces bien inférieures aux hôtels particuliers parisiens. À la fin du règne de Louis XIV, 6 700 personnes étaient logées à Versailles (4 000 dans l’enceinte du château et 2 700 dans les dépendances en ville). Ils résidaient sur place aux frais du roi qui créa un système de représentation permanente auquel tous les courtisans se devaient d’assister. La mort du Roi Soleil entraîna le retour rapide de la cour à Paris entre 1715 et 1722. L’héritier du trône de France, Louis XV, accéda au pouvoir à l’âge de 5 ans (il s’agit du petit-fils de Louis XIV). Dès ses 12 ans et bien qu’il ne fût pas encore en âge de gouverner, il parvint à ce que la cour réinvestisse le château de Versailles qui restera la résidence principale de la monarchie française jusqu’en 1789. Après la Révolution, la cour quitta définitivement Versailles et le mobilier du château fut vendu. La monarchie absolue fut par la suite abolie en 1793 et le palais royal versaillais fut dépouillé de tous les emblèmes évoquant la royauté.
  • Au temps du Roi Soleil, le mobilier du château de Versailles était composé d’une grande quantité de pièces d’orfèvrerie et de collections d’argenterie (chandeliers, lustres, trône, miroirs, tables, vases, girandoles, cassolettes…). Cet ensemble décoratif en argent massif représentait 20 tonnes de métal. Il fut fondu en 1689 pour financer la guerre de la Ligue d’Augsbourg. Le roi Louis XIV pensait obtenir 6 millions de livres de son trésor d’argenterie mais il n’en récupéra que 2 millions alors que ce mobilier fastueux lui en avait coûté une dizaine.
  • L’Opéra royal de Versailles, d’une capacité de 1 300 places, fut construit à la fin du règne de Louis XV. Il devait à la fois servir de salle de spectacle, salle de bal et salle de banquet grâce à un système savant de plancher mouvant. Il fut inauguré en 1770 pour la tenue du mariage du dauphin Louis-Auguste de France (sacré roi de France sous le nom de Louis XVI) et Marie-Antoinette d’Autriche. Il s’agit du dernier couple royal de l’Ancien Régime (période précédant la Révolution).
  • Durant le siècle des Lumières, les frères Montgolfier firent voler leur premier ballon depuis le château de Versailles. Cet évènement se déroula en 1783 en présence de la famille royale sous le règne de Louis XVI. La montgolfière, ayant pour passagers un mouton, un coq et un canard aurait atteint les 500 mètres d’altitude. Ce vol dura plusieurs minutes en parcourant plus de 3 kilomètres de distance. Un mois plus tard, Joseph-Michel et Jacques-Étienne Montgolfier parviendront à réaliser le premier vol humain.
  • Au moment de la Révolution française en 1789, la cité de Versailles comptait plus de 60 000 habitants (contre 86 000 de nos jours alors qu’elle est située aux portes de Paris). Il s’agissait d’une des villes de France les plus peuplées à l’époque. Plusieurs fantômes hanteraient le parc, les jardins et le château de Versailles dont ceux de Marie-Antoinette et Madame du Barry, toutes deux guillotinées par les révolutionnaires en 1793.
  • Pour concevoir les centaines de miroirs ornant la Galerie des Glaces, Colbert fit venir secrètement des artisans de Venise (cette ville était réputée au XVIe siècle pour la qualité de ses verreries). C’est dans ce lieu que fut signé le Traité de Versailles en 1919, proclamant officiellement la paix entre l’Allemagne et les forces alliées à l’issue de la Première Guerre mondiale. Le lieu et le cadre de ce traité ne furent pas choisis par hasard. Ils répondaient certainement à l’humiliation de la nation française subie lors de la Proclamation de l’Empire Allemand qui s’était tenue en 1871 dans la Galerie des Glaces du château de Versailles. Cet événement avait mis fin à la guerre franco-allemande de 1870 et aboutissait au couronnement du roi de Prusse Guillaume Ier comme premier empereur allemand.
  • La grande tempête de décembre 1999, qualifiée de tempête du siècle en France, a ravagé la moitié des arbres adultes du domaine de Versailles. Parmi les pertes enregistrées, deux tulipiers de Virginie plantés par Marie-Antoinette en 1783 ainsi que le pin de Corse de Napoléon daté de 1810 qui furent déracinés par la puissance du vent. Plus de 20 ans après, le château a totalement restauré son parc arboré, ses jardins et procédé à 50 000 nouvelles plantations pour regénérer son patrimoine végétal.
  • Le château de Versailles aurait fait dernièrement l’acquisition de faux meubles dont six sièges supposés de Marie-Antoinette qui se sont révélés être des faux (coût de l’opération : 2,7 millions d’euros).
  • Plus de 200 films, séries et documentaires furent tournés dans le parc royal ou le château de Versailles aux XXe et XXIe siècles.
  • Prévoyez de passer au moins une journée complète au château de Versailles et arrivez le plus tôt possible pour profiter pleinement de votre visite.
  • Compte-tenu de la fréquentation du château de Versailles (10 millions de visiteurs par an en comprenant le parc), il est vivement conseillé d’acheter son billet en ligne en choisissant la date et l’horaire de visite souhaités.
  • N’hésitez pas à découvrir les parties les moins connues du domaine mais tout aussi intéressantes (tels que les dépendances, le Petit et le Grand Trianon ainsi que le hameau de la Reine) afin d’apprécier ce lieu fastueux à l’écart de la foule.
  • Depuis le mois de mai 2018, la Maison de la Reine (ancienne demeure de Marie-Antoinette et de l’Impératrice Marie-Louise) ainsi que le Réchauffoir attenant peuvent de nouveau se visiter au sein du Parc du Petit Trianon. De grands travaux initiés en 2015 ont permis de réhabiliter ces lieux oubliés du hameau de la reine. Ils étaient fermés au public depuis deux siècles en raison de leur caractère vétuste.
  • Récemment, le château de Versailles se réinvente sur Internet. Il propose deux expériences de réalité virtuelle pour plonger ses visiteurs au temps de Louis XIV et explorer l’intérieur du château sous tous les angles. Il a créé des maquettes en 3 dimensions présentant l’évolution architecturale du domaine royal au fil des siècles. D’autres outils numériques immersives ont été développées pour découvrir des expositions antiques en partenariat avec le musée du Louvre, apprécier ses milliers d’ œuvres d’art, aborder de nouvelles ressources thématiques ou parcourir des reportages vidéos (travaux de restauration, histoire du château, personnages célèbres ayant fréquenté les lieux, témoignages, musiques…).

Où manger

  • L’Équilibre
    (bar à vin et à tapas)
  • Le Sept
    (concept original)
  • La Table du 11
    (saveurs subtiles et délicates)

Où flâner

  • Parc du Domaine de Madame...
    (domaine arboré)
  • Église Notre-Dame de Versailles
    (église royale)
  • Helixaero
    (vol en hélicoptère)

Où séjourner

  • Hotel Versailles Chantiers
    (hôtel flambant neuf)
  • Villa Versailles
    (maison d'hôtes soignée)
  • Les Versaillaises
    (chambre d'hôtes chaleureuse)